Joel Meyerowitz

Photographe invité
©DR

Joel Meyerowitz, né le 6 mars 1938, est un photographe de rue, de portrait et de paysage. Il a commencé à photographier en couleurs en 1962 et a été l'un des premiers défenseurs de l'utilisation de la couleur lorsqu'il y avait une résistance importante à son encontre en tant qu'art. En 1962, inspiré en regardant travailler 
Robert Frank, Meyerowitz quitte son poste de directeur artistique dans une agence de publicité et descend dans les rues de New York avec un appareil photo trente-cinq millimètres et une pellicule Colors.

Garry Wino-grand, Tony Ray-Jones, Lee Friedlander, Tod Papageorge et Diane Arbus y étaient eux aussi, photographiant au même moment. Les moments éphémères de la vie de rue à New York et dans d'autres villes américaines que Meyerowitz a capturés sont quelques-uns des exemples les plus anciens et les plus connus de photographie de rue en couleurs. Nombre de ses images sont des icônes de la photographie moderne et ont fait de lui l'un des photographes modernes les plus influents et les plus représentatifs de la « nouvelle photographie couleur » des années 1960 et 1970. Meyerowitz a photographié les suites de l'attaque du 11 septembre 2001 contre le World Trade Center et a été le seul photographe autorisé à accéder sans restriction à Ground Zero immédiatement après le drame. Cela a abouti à son livre Aftermath : World Trade Center Archive (éd. Payot). Son travail fait partie des collections du MoMA, du Boston Museum of Fine Art, de l'Art Institute of Chicago, de la Tate et de nombreux autres musées et a été présenté dans plus de quatre cents expositions à travers le monde. Joel Meyerowitz est représenté par la galerie Howard Greenberg à New York.
 

COAST TO COAST - De Cape Cod à Deauville

Plage de Deauville / Hôtel Le Normandy Barrière 
 

 

Deauville, capitale du cinéma américain, se devait de rendre hommage au maître de la photographie américaine qu’est Joel Meyerowitz. Ce New-Yorkais fréquentait en été Cape Cod, pendant sur la côte est américaine de Deauville sur la côte ouest française.
Ses rencontres avec Henri Cartier-Bresson et Robert Frank sont une révélation et il quitte son métier de publicitaire pour devenir photographe. Arpentant les rues de New York puis les États-Unis, il y réalise ses photos mythiques de street photographer. Son inextinguible curiosité le conduit en Europe au milieu des années soixante où son style s’affirme. De retour à Cape Cod, il passe du discret Leica à une grande chambre en bois, découvrant une autre manière de photographier, non plus sur le vif mais en jouant sur les temps de pose et l’espace. Du signe des Poissons, il a un rapport charnel à l’eau et la mer qui ont inspiré tant ses portraits que ses paysages et ses piscines, qui seront présentés sur la plage de Deauville. 


À la manière de Goossen van der Weyden dans sa série de tableaux sur Dymphne de Geel, il réussit, sans travail de laboratoire ni outil numérique, à intégrer trois scènes différentes dans une même image panoramique lors de la prise de vue !
Il fut parmi les premiers photographes à oser vendre de la photographie couleur sur le marché de l‘art dès 1970. 


Philippe SERENON
Commissaire de l’exposition
 

COAST TO COAST - De Cape Cod à Deauville